Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Les disques durs / Fonctionnement du démarrage d'un ordinateur avec BIOS
« Dernier message par OnKleBen le mai 16, 2018, 09:53:32 pm »
Le démarrage d'un ordinateur ne laisse rien au hasard et il est intéressant et parfois utile de bien comprendre comment ça se passe.

Parlons ici du démarrage d'un ordi doté d'un BIOS, d'un disque dur avec secteur d'amorçage en MBR et d'une partition active pointant vers un système Windows. La procédure qui se déroule dans les ordinateur doté d'un UEFI à la place d'un BIOS (qui est une évolution du BIOS) est différente et n'est pas décrite ici.

On ne rentrera pas dans le détail mais poser ça sur le "papier" ici me sera utile, et peut-être à vous aussi. J'espère ne pas faire d'erreur mais vous en constatez vous êtes libre de me faire la remarque.

Vous trouverez également à la fin de ce mémo quelques commandes qui peuvent dépanner certaines des étapes qui provoqueraient une erreur.

Ordre d'exécution du processus de démarrage :

1/ BIOS (Basic Input-Output System)
2/ POST (Power On Self Test)
3/ MBR (Master Boot Record)
4/ Table de partition
5/ Secteur de boot de partition
6/ nt60
7/ BOOTMGR
8/ BCD (Boot Configuration Data)
9/ Winload.exe
10/ NTOSKRNL.exe

-----------------------

Le BIOS, qui est un programme contenu dans une mémoire ROM sur la carte mère, va d'abord se charger dans la RAM pour exécuter son programme. C'est alors que le POST s'exécute.

Le POST va effectuer une batterie de tests pour déterminer la présence et l’intégrité générale des organes vitaux de l'ordinateur. Ce n'est pas un test approfondi, le fait que le POST arrive à terme n'indique pas que certains composants n'ont pas de problème. Le POST va ensuite contrôler la liste des périphériques de démarrage du premier jusqu'au dernier (l'ordre étant défini par le constructeur ou modifié par l'utilisateur) jusqu’à y trouver un secteur d'amorçage, ou MBR.

Le MBR est un programme qui occupe le premier secteur d'un disque dur où se trouve un ou plusieurs systèmes d'exploitation. Il occupe donc en tout et pour tout 512 Octets, et est installé sur le tout premier secteur, au tout début du disque dur. Un disque dur est composé de milliards de secteurs de 512 Octets, et le MBR est sur le premier. Le MBR contient un code, un signature, qui permet au POST de l'identifier comme tel. Ce code s’écrit 55AA en hexadécimal et on peut le lire soit-même avec un lecteur hexadécimal (logiciel).

La Table de Partition est contenue dans le MBR. Elle indique au système comment sont agencées les partitions sur le disque dur. En effet, les partitions ont un début et une fin et ces extrémités se trouvent sur des secteurs bien définis du disque dur. Un disque dur initialisé en MBR peut contenir au maximum 4 partitions principale, ou 3 principales et une étendue. Dans une partition étendue, on peut créer autant de volumes logiques que l'on souhaite. Mais cela est un autre sujet.
Pour continuer la procédure de démarrage, le MBR va donc chercher une partition active dans cette table de partition. Cette partition sera reconnue grâce au code 80 qui se trouve à son tout début, au niveau du secteur de boot de partition. Ce code est également lisible grâce à un lecteur hexadécimal, si jamais vous êtes curieux.

Le secteur de boot de partition est alors lu et un programme spécifique à la version de Windows est alors exécuté. Ce programme s'appelait nt52 pour les versions antérieures à Windows Vista, et s'appelle maintenant nt60. Depuis tout le début de la procédure, la notion de fichier n'est pas encore présente et l'exécution de nt60 va permettre de charger le premier fichier, qui s'appelle BOOTMGR.

BOOTMGR se trouve donc sur la partition active, celle qui possède le code 80. Depuis Vista, la plupart du temps cette partition mesure 100Mo et ne contient pas les fichiers du système d'exploitation, seulement les fichiers de démarrage. Mais dans certaines configurations le BOOTMGR se trouve dans la même partition que tout les autres fichiers, partition qui est dans ce cas active (code 80).
Le programme BOOTMGR va lire le magasin BCD, qui comme son nom l'indique, contient les informations sur la façon dont le système doit démarrer. Il sait donc sur quel-les partitions se trouvent les fichiers du ou des systèmes d'exploitation Windows de l'ordinateur. Sa fonction ressemble à celle du boot.ini utilisé sur les versions antérieures de Windows. Grâce aux données du magasin BCD, BOOTMGR va alors exécuter le chargeur d'amorçage qui se trouve dans la même partition que lui et qui s'appelle winload.exe afin qu'il charge enfin le noyau de Windows.

Le noyau de Windows, nommé NTOSKRNL.exe est enfin chargé ainsi que tout les fichiers nécessaires à son fonctionnement !

----------------------------


Voyons maintenant très rapidement quels outils peuvent nous permettre de secourir ces éléments en cas de problème.

-->Si vous avec un problème de démarrage, commencez d'abord par démarrer l'ordinateur sur le média d'installation de Windows et tentez une réparation automatique du démarrage, vous avez de bonnes chances que cela fonctionne.

Si vous avez besoin d'aller plus loin, ces quelques commandes vous aideront peut-être. Démarrez sur le média d'installation correspondant à votre version de Windows et lancer une invite de commande. Les commandes ici ne seront pas présentées avec des paramètres, ce sera à vous de rechercher les paramètres à ajouter en fonction de votre situation. Dans l'ensemble, si vous avez la possibilité, sauvegardez les données du disque dur d'une façon ou d'une autre avant d'effectuer ces opérations. On n'est jamais trop prudent.

bootrec /fixmbr peut permettre de réparer le MBR. Cette opération n'affecte pas la table de partition malgré qu'elle soit contenue dans le MBR.

diskpart avec l'option active peut permettre de rendre une partition active en ajoutant le fameux code 80.

bootsect /nt60 peut permettre de réinstaller le secteur de boot de partition.

bcdedit permet d'éditer le magasin BCD.

bcdboot permet de réparer BOOTMGR et régénérer le contenu de sa partition (la partition active où se trouve le code 80).

-------------------------------

J'espère que ce petit article vous aura apporter un peu d’éclaircissement  :)

------------------------------------------------------------



 
2
Le pingouin en général / Donner les droits administrateur à un utilisateur (sudoer)
« Dernier message par OnKleBen le mai 15, 2018, 10:56:42 am »
Sous linux.

On peut ajouter un utilisateur normal à la liste des utilisateurs qui ont le droit d'utiliser la commande sudo.

Dans un terminal tapez la commande (avec des droits bien sûr) :

visudo

Un fichier va s'afficher dans lequel vous devrez ajouter une ligne.

Trouvez la ligne :

root   ALL=(ALL)   ALL

placez vous en dessous et ajoutez la ligne :

user  ALL=(ALL)   ALL

->Remplacez user par l'identifiant que vous voulez ajouter dans les sudoers.


Quittez VI, votre utilisateur a les droits sudo.

------------------------------------------------------------


3
Le pingouin en général / Installer Debian 9.4.0 à côté de Windows - Tuto
« Dernier message par OnKleBen le mai 14, 2018, 10:15:47 pm »
Nous allons voir ici comment installer la célèbre distribution Linux nommée Debian, de façon basique pour une utilisation avec interface graphique.

-Je pars du principe que vous possédez déjà le média d'installation. Vous pouvez télécharger Debian ici. Mon PC a un processeur Intel  64 bits j'ai donc choisi sous le titre DVD le lien amd64, puis dans la page suivante, en bas, j'ai téléchargé l'ISO du DVD1. J'ai pris une clé USB de 8go  et j'ai créé une clé bootable avec Lili - linux live usb creator - (afin de pouvoir démarrer l'installation à partir de la clé USB sur l'ordinateur cible).

-Ensuite l'idéal serait que vous ayez de l'espace non alloué sur votre disque dur, afin que l'on puisse installer Debian sur cet espace. A partir de Windows, vous pouvez réduire la taille d'une partition, si tant est que cette partition ne soit pas remplie entièrement de données. L'espace dont vous voulez disposer ne dépend que de vous, vous pouvez très bien installer Debian sur un espace de 20Go mais ça risque de devenir limite rapidement selon votre utilisation. Personnellement je l'installerais sur un espace de 100Go car je me laisse de la marge pour faire de sacrée bidouilles !

-Insérez votre média dans l'ordinateur sur lequel vous voulez installer Debian, puis démarrer l'ordi à partir de ce média. Si vous ne savez pas le faire, le net regorge d'article à ce sujet.

-Une fois le média détecté, l'installation peut commencer.

1-Premier écran, sélectionnez Graphical Install et tapez Entrée.

2-Dans l'ecran suivant Select a language, choisissez votre langue. Ici je mettrais French pour français. Puis cliquez sur Continue.

3-Choix de votre situation géographique, choisissez France si vous y êtes. Puis Continuer.

4-Configuer le clavier. Le mien est azerty je choisis donc Français. Puis Continuer.

5-Détecter le materiel réseau / Configurer le réseau. Si vous avez plusieurs cartes réseau, par exemple une filaire et une wifi, on vous demandera laquelle vous souhaitez utiliser. Chez moi je choisis une connexion filaire tout ce qu'il y a de plus simple avec un DHCP, ce qui signifie que le réseau se configurera automatiquement. Si vous êtes dans une configuration simple, connecté à votre box par un câble ethernet, faites la même chose. Si vous choisissez une carte wifi, vous devrez entrer les information de connexion à la box. Puis Continuer.

6-Configurer le réseau, Nom de machine. Choisissez un nom pour votre machine. C'est le nom qui circulera sur votre réseau local. Choisissez quelque chose de simple et facile à reconnaître. Évitez les majuscules. Puis Continuer.

7-Configurer le réseau, Domaine. Ne mettez rien ici car pour une utilisation basique de Debian ce n'est pas utile. Cliquez Continuer.

8-Créer les utilisateurs et choisir les mots de passe. On va d'abord vous demander de taper un mot de passe pour l'utilisateur root. Cet utilisateur est l'administrateur de votre système Linux, il a tout les droits partout et sur tout. Heureusement ce n'est pas ce compte que vous utiliserez au quotidien car Linux est conçu ainsi. Vous devrez donc à la page suivante configurer votre propre compte d'utilisateur. Cependant l'accès root vous sera nécessaire pour apporter des modification à votre système. Choisissez donc un mot de passe bien sécurisé pour le compte root. Ne l'oubliez surtout pas. Même si des procédures peu compliquées existent pour réinitialiser un mot de passe, cela reste embêtant.
Attention, pour entrer des chiffres avec le pavé numérique, vous devrez activer la touche Verr. Num.
Cliquez Continuer.

9-Nom complet du nouvel utilisateur. Entrez votre nom complet, ou celui que vous désirez. Ce nom ne sera pas votre identifiant d'utilisateur du système, mais seulement le nom qui s'affichera dans différents programmes comme un logiciel de messagerie par exemple. Cliquez Continuer.

10-Identifiant pour le compte d'utilisateur. Vous choisissez ici votre identifiant d'utilisateur du système. C'est le nom du compte qui servira à ouvrir une session. On vous propose un identifiant relatif à votre nom complet entré dans l'étape précédente mais vous pouvez le changer. Continuer.

11-Mot de passe pour le nouvel utilisateur. Et bien sûr on vous demande de choisir un mot de passe pour le compte d'utilisateur créé dans l'étape précédente. Souvenez vous-en !
Continuer.

12-Partitionner les disques. On vous demande ici dans quel espace vous souhaitez installer Debian. Personnellement, dans mon ordinateur, je n'ai qu'un disque dur qui contient Windows et un espace non alloué de 100Go (c'est à dire vide et sans partition), et je veux utiliser tout cet espace pour Debian. Je choisis donc utiliser le plus grand espace disponible. Faites la même chose si vous êtes dans le même cas de figure. Si vous avez un disque dur entier disponible que vous souhaitez consacrer à Debian, choisissez utiliser un disque entier. Vous pourrez sélectionner le disque cible dans une étape suivante (à ce moment là ne vous trompez pas de disque!). Ne choisissez pas LVM car si vous lisez ce tuto, je pense pouvoir affirmer que cela ne vous sera d'aucune utilité et cela ne sert que pour des besoins spécifiques.
Continuer.

13-Schéma de partitionnement. Le programme d'installation affiche le disque qui contient mon espace non alloué de 100Go puis me demande de quel façon je souhaite le partitionner. En effet, avec Linux on peut créer plusieurs partitions afin de, par exemple, dédier une partition pour nos fichiers utilisateurs (Bureau, Documents, Images etc), avec l'option Partition /home séparée. Ou encore dédier des partitions  aux répertoire /var et /tmp qui sont des répertoires dans lesquels le système écrit des informations très régulièrement. Comme nous nous considérons comme des novices, et que nous ne voyons pas l'interet de séparer ce éléments, nous choisirons l'option Tout dans une seule partition.
Continuer.

14-Le programme affiche maintenant un récapitulatif des actions qui vont être effectuées. Il vous affiche le disque dur cible, par exemple chez moi, 500GB ATA ST3500418AS (qui est le modèle de mon disque dur), puis en dessous, les partitions qui seront présentes sur le disque dur. Chez moi je constate que les deux premières sont des partition ntfs qui correspondent à mon Windows 7, et les deux dernières seront en ext4 et swap, et seront dédiées à Debian. La partition ext4 est la partition principale du système (/) où se trouveront tout les fichiers du système ainsi que mes fichiers personnels. La partition swap est une mémoire d'échange, un tampon, que le système se réservera et dont vous n'aurez pas l'accès, elle sera invisible pour vous.
Accessoirement, votre clé usb d'installation s'affichera également en bas de la liste.
Sélectionnez Terminer le partitionnement et appliquer les changements puis cliquez sur Continuer.

15-Faut-il appliquer les changements sur les disques ?. Cette page vous affiche les partitions ext4 et swap qui vont être formatées. Attention, si vous voyez dans la liste d'autres partitions c'est que vous avez une erreur quelque part. Cliquez donc sur Non et retournez en arrière jusqu'à la configuration du partitionnement. en revanche, si la liste correspond bien à votre désir, cliquez sur Oui puis Continuer.

--> Formatage des partitions et installation du système...

16-Configurer l'outil de gestion des paquets. Si vous avez une connexion à internet, cliquez sur Oui, cela permettra au programme d'installation de chercher sur Internet les éventuels programmes manquant à votre média d'installation. Le programme cherchera dans ce qu'on appelle les dépôts, qui sont en fait des serveurs recensés sur internet dont l'utilité est de fournir les divers programmes compatibles avec votre distribution de Linux. C'est à eux que vous ferez appel la plupart du temps quand vous installerez un programme sur votre Debian. On les appelle aussi miroir car ces serveurs, bien qu'appartenant à des entités différentes, sont des copies les uns des autres. Il existe aussi des dépôts non officiels qui sont différents de ces miroirs et dans lesquels on pourra trouver d'autres programme peu ou non reconnus, ou expérimentaux. Ce n'est pas de ces derniers dont il s'agit ici.
Continuer.

17-Pays du miroir de l'archive Debian. Choisissez le pays dans lequel vous vous trouvez afin d'utiliser un miroir adapté. Chez moi, France.

18-Miroir de l'archive Debian. Il s'agit de sélectionner le miroir qui pourra vous apporter la meilleure connexion pour accélérer les téléchargement de paquets (ou programmes). A part si vous trouvez un miroir qui contient le nom de votre ville, je vous conseille de sélectionner le premier ftp.fr.debian.org.
Continuer.

19-Mandataire HTTP. Il se peut que vous soyez connecté à Internet par l'intermédiaire d'un proxy (ou mandataire), par exemple c'est peut-être le cas si vous êtes à votre travail. Demandez à votre service informatique si c'est le cas, et entrer ici les informations que l'on vous aura fourni. Si vous êtes tranquillement chez vous et que vous n'avez jamais entendu parler de proxy de votre vie, laissez vide et Continuer.

20-Configuration de popularity-contest. Vous pouvez choisir d'envoyer anonymement des informations sur les paquets (les logiciels) que vous utilisez, afin que les plus utilisés par les utilisateurs de Debian soient placés sur le CD ou DVD numero 1 de l'installation de Debian. Vous n'êtes pas obligé, c'est à vous de choisir.
Continuer.

21-Sélection des logiciels. Vous devez maintenant choisir quelle interface graphique vous voulez installer. En effet, sous Linux, l'aspect visuel peut être choisi et même modifié ultérieurement. Les choix que vous voyez : Gnome, Xfce, KDE, Cinnamon, Mate et LXDE sont tous des environnements graphiques qui peuvent varier énormément les uns des autres. Si vous n'êtes pas sûr de vous, vous pouvez chercher sur internet des images pour trouver celui qui vous plaira le plus. Personnellement j'aime bien Cinnamon que je trouve très simple et efficace. Le positionnement des menus et icônes rappelle Windows XP avec un menu déroulant en bas à gauche, une barre des taches, et des programmes en cours d'exécution en bas à droite avec l'horloge. Comme je le disais, l'interface peut toujours être modifiée ultérieurement. Vous pouvez également décocher environnement de bureau Debian et vous aurez alors un système entièrement en ligne de commande ! Évidemment cela est grandement déconseillé si vous n'y connaissez rien, mais sachez juste que cela est possible et c'est surtout comme cela que l'on procède quand on veut créer une machine serveur, qui proposera des services sur un réseau. L'interface graphique représentant plus de risque de faille de sécurité, de source de problèmes évitables, en plus d'une utilisation de ressources physiques inutile à l'exécution de serveurs.
Choisissez donc votre environnement puis laissez serveur d'impression coché si vous avez une imprimante, puis utilitaires usuels du système également. Laissez le reste décoché.
Continuer.

22-Installer le programme de démarrage sur un disque dur. L'installation vous précise qu'un système est déjà installé sur votre ordinateur (si c'est le cas chez vous). Chez moi l'installeur détecte Windows Vista alors que j'ai Windows 7, c'est normal car les architectures sont très proches. Je choisis Oui, ainsi, quand je démarrerais mon ordinateur, un choix s'affichera dans lequel je pourrais choisir de démarrer Windows 7 ou Debian. On aurait pu installer le programme de démarrage ailleurs, comme sur une clé USB par exemple, afin de sécuriser l'accès au Debian, mais cela ne nous intéressera pas ici.
Continuer.

23-Périphérique où sera installé le programme. On installera idéalement le programme de démarrage (qui s'appelle GRUB) sur le disque dur-même où nous avons installé Debian. Si votre Debian est sur un disque dur différent de celui de Windows, vous pouvez choisir d'installer GRUB dessus. Dans mon cas les deux systèmes sont sur le même disque dur, je n'ai donc pas de choix à faire. Dans la liste, je retrouve mon disque dur ata-ST3500418AS comme vu précédemment lors du partitionnement. Je sélectionne donc celui-ci et clique Continuer.

24-Terminer l'installation. Retirez la clé USB ou le CD/DVD puis cliquez Continuer.

---------------------

L'ordinateur va redémarrer et vous afficher une liste dans laquelle vous pourrez choisir de démarrer Windows ou Debian ! Attention si vous ne faites rien Debian se lancera automatiquement.
Choisissez Debian puis tapez Entrée.

-->Bravo ! Vous pouvez maintenant ouvrir une session avec l'identifiant et le mot de passe d'utilisateur courant que vous avez choisi pendant l'installation et découvrir votre nouveau système d'exploitation  ;)

------------------------------------------------------------

4
Pour différentes raisons, vous avez peut-être besoin d'utiliser un disque dur physique non USB dans une machine virtuelle sous Virtualbox. Cela est possible mais pas par l'interface graphique.

Ca fonctionne sous Windows et sous Linux, il vous faudra juste identifier votre disque dur avant tout. Pour le faire, sous Windows, allez dans la gestion des disques ( Clik droit / Gérer sur "Ordinateur ou Ce PC" ) et regarder le numero identifiant de votre clé (disque 0 ou 1 ou autre). Sous linux repérez votre disque dans le dossier /dev ; Ce sera quelque chose comme sda ou sdb ou sdc etc.

Ensuite vous devez avoir installé l'Expansion Pack de Virtualbox : https://www.virtualbox.org/wiki/Downloads

Puis on va créer un disque dur virtuel qui sera lié au disque dur en question.

Le disque dur en question ne doit pas être utilisé par une autre application au moment de la manipulation.

-----------------------------------------------------------

Ouvrez une invite de commande en administrateur et se placer dans le dossier de virtualbox ( C:\Program Files\Oracle\VirtualBox ) puis entrer la commande :

VBoxManage internalcommands createrawvmdk -filename C:\Emplacement_du_nouveau_dd.vmdk -rawdisk \\.\PhysicalDrive1

Vous remplacerez le "1" de "\\.\PhysicalDrive1" par le numero identifiant de votre disque et choisirez un emplacement et un nom pour le disque virtuel.

------------------------------------------------------------

Sous Linux il faudra taper ça :

VBoxManage internalcommands createrawvmdk -filename /emplacement_du_nouveau_dd.vmdk -rawdisk /dev/sdX

Ou vous remplacerez le "X" de "/dev/sdX" par la lettre identifiant votre clé USB.

------------------------------------------------------------

Vous pouvez maintenant ajouter ce disque dur virtuel dans la configuration de votre invité Virtualbox.

------------------------------------------------------------

5
La vie / Re : Liste de films et séries SF et fantastique
« Dernier message par OnKleBen le mai 07, 2018, 07:50:36 pm »
///FILM (2016)

Ares :



http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=234386.html

Un monde aux abois dans lequel la boxe et les sociétés pharmaceutiques sont de mèche pour réaliser des combats de baston suivis par la terre entière. La drogue et ses sponsors font donc partie intégrante du jeu. Mais de fil en aiguille, l'un des boxeur va prendre conscience de quelque chose.

Note : 6/10
6
La vie / Re : Liste de films et séries SF et fantastique
« Dernier message par OnKleBen le mai 06, 2018, 08:23:21 am »
///FILM (2018)

Anon :



http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=244753.html

Un thriller dans un futur ultra contrôlé où l'intimité est de l'histoire ancienne.

Note : 7/10

------------------------------------------------------------


7
La vie / Re : Liste de films et séries SF et fantastique
« Dernier message par OnKleBen le mai 03, 2018, 10:10:46 pm »
///SERIE (1993)

The X-Files :



http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=182.html

La série culte sur deux agents du FBI relégués au service des affaires non classées. Dana Scully et Fox Mulder arpenteront les mystères d'un monde qui regorge de paranormal, d'extra-terrestres et de conspiration.

Une série qui a bercé l'adolescence de beaucoup, et qui en plus s'est vue livrer deux nouvelles saisons récemment, cumulant 11 saisons à l'heure actuelle ! Evidemment les premières saisons peuvent paraître vieillottes pour les jeunes de nos jours, mais je leur conseille tout de même de découvrir cet univers riche en ambiances  ;)

Note 8/10

-------------------------

Ne manquez pas également les long-métrages associés !

X-Files, le film (1998) :



http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=19184.html

Un long-métrage sorti en salle dans lequel nos deux agents se retrouvent pour tenter de résoudre de nouveaux mystères.

Note 8/10

-------------------------

X-Files, régénération (1998) :



http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=131886.html

Encore un format cinema pour ceux qui veulent aller plus loin dans la conspiration.

Note 8/10
8
La vie / Re : Liste de films et séries SF et fantastique
« Dernier message par OnKleBen le mai 03, 2018, 09:46:21 pm »
///SERIE (2017)

Westworld :

http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=16930.html



Un parc d'attraction sur le thème du western, hors de tout jugement, dans lequel les visiteurs peuvent laisser libre cours à tout les fantasmes les plus sordides sur une population d'androïdes plus vrais que nature. Peut-être trop vrais...

Série à gros budget qui rencontre un franc succès !

Note 9/10
9
La vie / Repousser les fourmis de sa maison - moyen naturel
« Dernier message par OnKleBen le mai 03, 2018, 04:33:06 pm »
Je suis dans un appartement en rez-de-chaussée et j'y entame ma deuxième année. L'été dernier ces curieuses de fourmis n'ont pas manqué de venir fouiner chez moi, probablement dans l'espoir de trouver quelque nourriture. En effet, il y a une ou plusieurs fourmilières dans mon tout petit jardin. J'avais usé tout d'abord d'un piège empoissonné, ce genre que les fourmis y sont attirées et passent à l’intérieur puis continuent à vivre un petit moment le temps de ramener ensuite ce poison dans leur fourmilière. Ce fut l'hécatombe, la fourmilière décimée. C'était malheureusement le but recherché. Au bout d'un certain temps les fourmis ont fini par revenir de toutes façons et se sont réinstallées dans la même fourmilière. La nouvelle boite de poison n'eut eu plus d'effet, elles n'y étaient plus vraiment attirées. La nature est plus maligne que ce que l'ont croit, surtout quand on ne la comprend pas. J'ai alors usé d'un autre moyen horrible : l'eau bouillante. C'est que je commençais à être envahi chez moi ! Beaucoup de victimes mais les fourmis finissaient par revenir encore et toujours. Et en plus l'eau bouillante fait des dégâts aussi aux plantes (des mauvaises herbes, mais même !), et on peut supposer qu'elle tue tout organisme microscopique sur son chemin avant de refroidir. J'ai usé de barrière d'eau de javel en spray que je mettais sur le chemin au niveau du béton afin de leur couper l'envie de passer : c'est nul comme solution, ça s'évapore, et l'eau de javel c'est un poison ultra polluant qu'il vaut carrément mieux éviter d'acheter de toutes façons. J'ai alors tenté de nourrir et abreuver les fourmis moi-même mais il semble que ça ne les ait pas satisfaites puisqu'elle venaient toujours. Bon. J'ai tenté la barrière de poivre, de sel, rien à y faire, lol. L'été fut passé et les fourmis commencèrent à ne plus venir. Entre-temps ma mentalité a changé et en ce début de printemps, les fourmis reviennent, mais je n'ai pas envie de les tuer. Les fourmis ont un rôle important dans le petit écosystème de mon jardin et j'ai appris à l'apprécier davantage vivant que mort. C'est pour moi une certaine joie de voir 3-4 abeilles venir butiner les 3-4 fleurs qui se battent en duel. Et je me dis que si c'est propre chez moi, les insectes ne verront pas l’intérêt de rentrer puisqu'il n'y a rien à y trouver.

Cela dit, malgré l'appart' propre, les fourmis commencèrent à rentrer par le même passage que l'année dernière, un probable trou en bas de ma baie vitrée, qu'elle franchissent et longent ensuite la plinthe pour se rapprocher de mon coin cuisine  ;D Bon bin je sais pas pourquoi mais j'ai mis du piment de cayenne sur la plinthe, juste au niveau du trou où elles apparaissent, côté intérieur donc, j'ai viré les fourmis déjà à l’intérieur avec une pelle et une balayette et Ô miracle, les fourmis ne viennent plus !!! pas une seule à l'heure actuelle ! J'espère que ça va tenir un moment, peut-être qu'elles vont tenter le coups et s'habituer à la longue, pour finir par franchir cette barrière, donc à suivre. Mais pour le moment, c'est la seule solution propre, inoffensive et écolo que j'ai trouvé ! Pour info c'est du piment BIO, je ne sais pas si ça change qq chose.

Aller, à vous de tester, vos retours sont bienvenus   ;)


------------------------------------------------------------




10
Le pingouin en général / Agrandir une LVM sous debian
« Dernier message par OnKleBen le avril 29, 2018, 12:17:31 am »
Un petit lien qui ma foi a fonctionné dans mon cas pour agrandir une LVM sous debian. J'avais Linux Mint sur un disque dur de 160Go et j'ai fais une image du système puis remplacé le 160Go par un 320Go. Une fois le système restauré sur le nouveau disque il a fallu redimensionner les partitions et comme j'avais fait un partitionnement automatique ça a pas été une mince affaire. Le gars du tuto ci-joint était dans le même cas de figure et tout a fonctionné quand je l'ai suivi. C'est en ligne de commande et il faut avoir les yeux bien en face des trous je vous préviens  :o

A une étape vous devrez faire une commande  :

echo "1" > /sys/bus/scsi/devices/target2:0:0/2:0:0:0/rescan

->Où les numéros sont à remplacer selon ce que vous trouverez dans ce dossier. Et j'ai du changer les droits sur le fichier rescan sinon la commande m'était refusée.

Aller bonne chance !

http://blog.x11.fr/index.php/vmware/9-agrandir-un-disque-et-un-vg-dans-une-vm

Suivez bien les petites lignes  ;D


------------------------------------------------------------

Pages: [1] 2 3 ... 10