Son

15 octobre 2018

Utiliser des plugins VST avec Cubase 5.1 sous Windows 7

Tuto Plugins VST Cubase 5.1

—————————————————–

Dans la plupart des logiciels de son comme Cubase, on peut intégrer des programmes tiers, développés par d’autres personnes, appelés des « plugins » (ou plug-in qui signifie littéralement « brancher dedans »). Ces plugins peuvent avoir des fonctions différentes mais ils fourniront généralement des instruments ou des effets audio et MIDI que nous pourront utiliser à notre guise dans notre projet musical.

Les plugins qui nous intéressent utilisent le protocole VST, un standard de programmation que les applications de création musicale reconnaissent. C’est pourquoi on appelle ces plugins des « plugins VST« .

Les plugins VST peuvent se présenter soit sous forme de fichiers .dll que l’on placera dans un répertoire spécifique au logiciel de son utilisé, soit sous forme d’installeur en fichier .exe.

Dans tous les cas vous devrez connaitre le répertoire de plugin dédié à votre logiciel de son, dans le cas de Cubase 5.1, sous Windows 7, le dossier de plugins par défaut se trouve ici :

C:\Program Files (x86)\Steinberg\Cubase 5\VSTPlugins

 

Attention il y a d’autres dossiers nommés « vstplugins** » mais n’y touchez pas.

On peut facilement trouver des VST sur Internet, il en existe des milliers. On recherchera en priorité un VST « instrument » afin de pouvoir produire des sons, et on verra ensuite comment connecter un un VST « effet » sur notre instrument.

Si vous voulez suivre ce tuto avec exactement les mêmes fichiers que moi, téléchargez cette archive qui contient un plugin VST gratuit, et décompressez-la dans le dossier de plugins de Cubase. Vous devriez donc maintenant avoir le dossier :

C:\Program Files (x86)\Steinberg\Cubase 5\VSTPlugins\MonkeyOrchestra\

 

*Ce dernier dossier contient des fichiers et autres dossiers que nous ne toucherons pas.

 

–>On peut maintenant ouvrir Cubase, et créer un nouveau projet vide pour l’occasion. Je part bien sûr du principe que les réglages audio de Cubase sont déjà configurés. (Si vous voulez configurer correctement les paramètres audio, vous trouverez quelques indices ici : www.infotrucs.fr/le-son/configurer-cubase-5-1-et-windows-7-pour-enregistrer-en-live/ ).

On va maintenant intégrer un plugin dans Cubase très simplement en allant dans le menu « Périphériques / VST Instruments » :

 

———————————————————

Une liste de menus déroulants s’affiche :

 

Cliquez dans le premier champ noir pour faire apparaitre la liste des plugins contenus dans le dossiers de plugins de Cubase (vu plus haut), et cherchez « Monkey Orchestra » et cliquez dessus :

 

———————————————————

La question « Voulez-vous créer une piste MIDI assignée au plug-in Mokey Orchestra ? » vous est alors posée. Répondez « Créer » car c’est sur cette piste que l’on va poser les notes à la souris ou avec un clavier MIDI.

 

———————————————————

Le Plugin s’affiche alors :

 

et nécessite une petite configuration :

 

Le plugin demande le chemin vers le fichier « preset folder.txt », rien de sorcier, cliquez sur le petit dossier à gauche et allez sélectionner ce fichier ici :

C:\Program Files (x86)\Steinberg\Cubase 5\VSTPlugins\MonkeyOrchestra\Monkey Orchestra presets\preset folder.txt

Cliquez ensuite sur « Ok« .

*Cette petite étape de configuration est propre au plugin VST « Monkey Orchestra » et n’est pas une règle générale.

———————————————————

———————————————————

Vous devriez maintenant avoir sur votre séquenceur deux pistes d’automatisation et la piste MIDI que l’on a créée :

 

———————————————————

L’interface du VST s’est peut-être cachée derrière une autre fenêtre, pour la faire apparaitre, cliquer comme sur l’image :

 

———————————————————

Pour tester le plugin, on va créer une partition sur notre piste MIDI. Placez vous au tout début du séquenceur, tout a gauche, à la mesure numéro « 0 ».

Sélectionnez l’outils « Crayon » comme ici :

 

Et tracez une partition de 4 mesures comme là :

 

Pour avoir ce résultat :

 

Ma piste MIDI est bleue mais on peut définir soi-même la couleur en cliquant sur le petit liseret verticale de la même couleur en début de piste :

 

———————————————————

Resélectionner maintenant le curseur normal (la flêche) comme ceci :

 

Et double-cliquez sur votre partition pour la développer :

 

C’est ici qu’on va poser les notes avec la souris, constatez la colonne de gauche qui représente de nombreuse octaves de touches de piano. Prenez l’outils crayon et amusez vous ! Une fois que c’est fait, vous pouvez fermer la partition avec la croix rouge en haut à droite de la fenêtre.

–>Ce VST, que je découvre en même temps que j’écris, à un son particulier mais peu importe ce n’est pas la question, vous pourrez trouver plein d’autres VST plus tard, et on trouve des vst pour simuler la plupart des instruments de musique !

———————————

 

Maintenant que vous avez composé une magnifique oeuvre musicale et fermé la partition, cliquez sur ce bouton pour mettre le curseur de lecture en début de piste :

 

Puis cliquez sur le bouton « Play » pour écouter votre œuvre :

 

La tête de lecture avance pour lire les notes posées sur la partition (je suis sûr que c’est vraiment magnifique xD).

———————————————————

Bien rigolé, mais maintenant il faut savoir que le protocole MIDI fournit 16 canaux de commandes ce qui signifie que nous pouvons connecter 16 pistes MIDI à un seul VST, ou même déconnecter une piste MIDI d’un VST pour la connecter à un autre. Très pratique !

Pour faire simple, on va juste rajouter une piste MIDI en cliquant-droit sous les pistes comme l’image en dessous et en cliquant sur « Ajouter une piste MIDI » :

 

Une boite s’ouvre vous demandant combien de pistes vous voulez créer, laissez « 1 » et cliquez « Ok » :

 

———————————————————

Une nouvelle piste « MIDI 02 » s’est alors créée, vous pouvez la renommer en double-cliquant sur son nom.:

 

———————————————————

Il nous faut définir à quel plugin notre nouvelle piste MIDI va être affectée. Une fois que vous aurez capté ça, vous pourrez mettre autant de VST que vous voulez et assigner les pistes à votre guise.

Pour l’instant notre piste on va juste l’assigner au même plugin VST « Monkey Orchestra« , ce qui lui fera une deuxième piste. Pour assigner la piste « MIDI 02 » sélectionnez-la et cliquez comme sur l’image suivante pour dérouler le menu des plugins disponibles. Dans ce projet, nous n’avons intégré qu’un seul plugin, il n’y en a donc qu’un seul dans le menu déroulant, cliquez donc sur « 1- Monkey Orchestra » :

 

———————————————————

Ensuite il faut préciser sur quel canal de 1 à 16 l’on veut connecter notre piste MIDI, pour le faire déroulez le menu en cliquant comme sur l’image et sélectionnez « 2 » puisque le canal « 1 » est déja pris par la première piste créée avant :

 

———————————————————

Vous pouvez maintenant créer une autre partition ou vous voulez sur la piste « MIDI 02 » et quand vous mettrez « Play« , vos deux pistes MIDI seront lues.

Dans le cas du plugin VST « Monkey Orchestra« , connecter plusieurs pistes MIDI a quelques intérêts, par exemple de pouvoir jouer simultanément plusieurs partitions d’un même son, mettre des effets numériques différents sur chaque pistes… Mais il faut savoir que certains plugins munis de larges banques de son, permettent de connecter un instrument différent sur chaque canal MIDI. Par exemple avec « Edirol Orchestral« , les 16 canaux sont exploités et on peut mettre une trompette sur le canal 1, un violon sur le canal 2 etc etc etc…De nombreux bidouillages vous attendent !

———————————————————

———————————————————

On a intégré un « instrument » VST, on va maintenant lui affecter un « effet » VST.

Tout d’abord, il faut savoir que les VST gratuits trouvés sur le Net sont souvent baclés et peuvent beuguer et faire tout bonnement planter Cubase. Il convient donc d’enregistrer le projet en cours avant d’ajouter un plugin. Appuyez sur « Ctrl + S » pour sauvegarder.

Il existe deux types d’effets, les effets « MIDI » qui vont influencer le traitement des données émises par nos pistes MIDI (changer des notes, des rythmes etc), et les effets « Audio » qui influencent le son qui sort du plugin. Ces deux types d’effets sont différents car les effets MIDI influencent ce qui entre dans le plugin (donc des « données MIDI » que l’on pose sur les partitions), et les effets audio influencent ce qui sort (le son créé par le plugin, en fonction des données MIDI reçues).

On va commencer par affecter un effet MIDI a notre piste « MIDI 02 » car Cubase en dispose de quelques uns. La manip vaut pour toutes les pistes MIDI.

Sélectionnez donc la piste « MIDI 02 » en cliquant dessus, puis cliquez sur « Effets d’insert MIDI » dans la colonne de gauche :

 

Cela a pour conséquence de dérouler le panneau des effets MIDI :

 

Cliquez sur la petite flêche du premier emplacemant d’effet et sélectionnez « MIDI Echo » comme ceci :

 

———————————————————

Bim bam boum, ni une ni deux, vous venez d’affecter un effet MIDI à votre piste MIDI :

 

Pour faire apparaitre l’interface de l’effet, cliquez sur le petit « e » comme sur l’image :

 

Je ne vais pas vous expliquer les fonctions de cet effet MIDI, le but ici étant simplement de le connecter. Faites des experiences, touchez les boutons, faites une partition sur la piste MIDI et mettez « Play » !

———————————————————

———————————————————

Vous aurez peut-être besoin, à un quelconque moment, de désactiver cet effet. Pour le faire, cliquez ici :

 

Vous pouvez aussi simplement supprimer cet effet (pas de retour en arrière possible!) :

 

———————————————————

Voila pour les effets MIDI. On va maintenant assigner un effet audio à notre plugin « Monkey Orchestra« . Pour ce faire, on va ajouter notre plugin dans le dossier « VSTPlugins« , donc il faut d’abord fermer Cubase de manière à ce qu’il puisse rescanner le dossier de plugin quand on le relancera. (vous pouvez aussi ajouter des plugins à Cubase et scanner le dossier de plugins sans avoir à fermer Cubase en utilisant cette méthode : www.infotrucs.fr/le-son/cubase-5-1-scanner-le-dossier-de-plugin-manuellement/)

Donc enregistrez le projet et fermez Cubase.

Télechargez cette archive et décompressez la dans le dossier « VSTPlugins » de Cubase vu plus haut.

Vous avez maintenant un plugin nommé « Analog Delay » que je trouve bien efficace pour faire des echos de malade ! On va maintenant le brancher à notre plugin « Monkey Orchestra« . Ouvrer à nouveau Cubase et chargez votre projet.

Sélectionnez la première piste d’automatisations du plugin comme ceci :

 

Et cliquez sur « Effets d’insert » dans la colonne de gauche de manière à dérouler le rack des effets audio :

 

 

Cliquez ensuite sur le premier emplcement du rack et sélectionnez « AnalogDelay » comme ceci :

 

———————————————————

———————————————————

Vous venez d’integrer le plugin Analog Delay à votre projet :

 

Pareil, je vous laisse découvrir les fonctions de la bête !

———————————————————

Les trois peits boutons suivants servent respectivement de gauche à droite :

 

1 : Désactiver l’effet
2 : Mettre l’effet en « Bypass », c’est à dire contourner l’effet (c’est programmable dans les automatisations!)
3 : Faire apparaitre l’interface du plugin.

———————————————————

Il y a beaucoup d’emplacements prévus pour les effets, n’hésitez pas à en mettre une bonne couche mais attention, des effets trop nombreux ou mal gérés peuvent faire beuguer Cubase !

–> On a fait le tour de l’intégration de plugins. Vous avez maintenant les bases pour vous amuser !

Voir aussi :

–> Enregistrer un micro avec Cubase : www.infotrucs.fr/le-son/configurer-cubase-5-1-et-windows-7-pour-enregistrer-en-live/

–> Automatiser les VST : www.infotrucs.fr/le-son/automatiser-les-vst-sous-cubase-5-1/

Fin, OnkleBen.

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *