15 octobre 2018

Installer Debian 9.4.0 à côté de Windows – Tuto

Nous allons voir ici comment installer la célèbre distribution Linux nommée Debian, de façon basique pour une utilisation avec interface graphique.

-Je pars du principe que vous possédez déjà le média d’installation. Vous pouvez télécharger Debian ici. Mon PC a un processeur Intel 64 bits j’ai donc choisi sous le titre DVD le lien amd64, puis dans la page suivante, en bas, j’ai téléchargé l’ISO du DVD1. J’ai pris une clé USB de 8go et j’ai créé une clé bootable avec Lili – linux live usb creator – (afin de pouvoir démarrer l’installation à partir de la clé USB sur l’ordinateur cible).

-Ensuite l’idéal serait que vous ayez de l’espace non alloué sur votre disque dur, afin que l’on puisse installer Debian sur cet espace. A partir de Windows, vous pouvez réduire la taille d’une partition, si tant est que cette partition ne soit pas remplie entièrement de données. L’espace dont vous voulez disposer ne dépend que de vous, vous pouvez très bien installer Debian sur un espace de 20Go mais ça risque de devenir limite rapidement selon votre utilisation. Personnellement je l’installerais sur un espace de 100Go car je me laisse de la marge pour faire de sacrée bidouilles !

-Insérez votre média dans l’ordinateur sur lequel vous voulez installer Debian, puis démarrer l’ordi à partir de ce média. Si vous ne savez pas le faire, le net regorge d’articles à ce sujet.

-Une fois le média détecté, l’installation peut commencer.

1-Premier écran, sélectionnez Graphical Install et tapez Entrée.

2-Dans l’ecran suivant Select a language, choisissez votre langue. Ici je mettrais French pour français. Puis cliquez sur Continue.

3-Choix de votre situation géographique, choisissez France si vous y êtes. Puis Continuer.

4-Configuer le clavier. Le mien est azerty je choisis donc Français. Puis Continuer.

5-Détecter le materiel réseau / Configurer le réseau. Si vous avez plusieurs cartes réseau, par exemple une filaire et une wifi, on vous demandera laquelle vous souhaitez utiliser. Chez moi je choisis une connexion filaire tout ce qu’il y a de plus simple avec un DHCP, ce qui signifie que le réseau se configurera automatiquement. Si vous êtes dans une configuration simple, connecté à votre box par un câble ethernet, faites la même chose. Si vous choisissez une carte wifi, vous devrez entrer les information de connexion à la box. Puis Continuer.

6-Configurer le réseau, Nom de machine. Choisissez un nom pour votre machine. C’est le nom qui circulera sur votre réseau local. Choisissez quelque chose de simple et facile à reconnaître. Évitez les majuscules. Puis Continuer.

7-Configurer le réseau, Domaine. Ne mettez rien ici car pour une utilisation basique de Debian ce n’est pas utile. Cliquez Continuer.

8-Créer les utilisateurs et choisir les mots de passe. On va d’abord vous demander de taper un mot de passe pour l’utilisateur root. Cet utilisateur est l’administrateur de votre système Linux, il a tout les droits partout et sur tout. Heureusement ce n’est pas ce compte que vous utiliserez au quotidien car Linux est conçu ainsi. Vous devrez donc à la page suivante configurer votre propre compte d’utilisateur. Cependant l’accès root vous sera nécessaire pour apporter des modification à votre système. Choisissez donc un mot de passe bien sécurisé pour le compte root. Ne l’oubliez surtout pas. Même si des procédures peu compliquées existent pour réinitialiser un mot de passe, cela reste embêtant.
Attention, pour entrer des chiffres avec le pavé numérique, vous devrez activer la touche Verr. Num.
Cliquez Continuer.

9-Nom complet du nouvel utilisateur. Entrez votre nom complet, ou celui que vous désirez. Ce nom ne sera pas votre identifiant d’utilisateur du système, mais seulement le nom qui s’affichera dans différents programmes comme un logiciel de messagerie par exemple. Cliquez Continuer.

10-Identifiant pour le compte d’utilisateur. Vous choisissez ici votre identifiant d’utilisateur du système. C’est le nom du compte qui servira à ouvrir une session. On vous propose un identifiant relatif à votre nom complet entré dans l’étape précédente mais vous pouvez le changer. Continuer.

11-Mot de passe pour le nouvel utilisateur. Et bien sûr on vous demande de choisir un mot de passe pour le compte d’utilisateur créé dans l’étape précédente. Souvenez vous-en !
Continuer.

12-Partitionner les disques. On vous demande ici dans quel espace vous souhaitez installer Debian. Personnellement, dans mon ordinateur, je n’ai qu’un disque dur qui contient Windows et un espace non alloué de 100Go (c’est à dire vide et sans partition), et je veux utiliser tout cet espace pour Debian. Je choisis donc utiliser le plus grand espace disponible. Faites la même chose si vous êtes dans le même cas de figure. Si vous avez un disque dur entier disponible que vous souhaitez consacrer à Debian, choisissez utiliser un disque entier. Vous pourrez sélectionner le disque cible dans une étape suivante (à ce moment là ne vous trompez pas de disque!). Ne choisissez pas LVM car si vous lisez ce tuto, je pense pouvoir affirmer que cela ne vous sera d’aucune utilité et cela ne sert que pour des besoins spécifiques.
Continuer.

13-Schéma de partitionnement. Le programme d’installation affiche le disque qui contient mon espace non alloué de 100Go puis me demande de quel façon je souhaite le partitionner. En effet, avec Linux on peut créer plusieurs partitions afin de, par exemple, dédier une partition pour nos fichiers utilisateurs (Bureau, Documents, Images etc), avec l’option Partition /home séparée. Ou encore dédier des partitions aux répertoire /var et /tmp qui sont des répertoires dans lesquels le système écrit des informations très régulièrement. Comme nous nous considérons comme des novices, et que nous ne voyons pas l’interet de séparer ce éléments, nous choisirons l’option Tout dans une seule partition.
Continuer.

14-Le programme affiche maintenant un récapitulatif des actions qui vont être effectuées. Il vous affiche le disque dur cible, par exemple chez moi, 500GB ATA ST3500418AS (qui est le modèle de mon disque dur), puis en dessous, les partitions qui seront présentes sur le disque dur. Chez moi je constate que les deux premières sont des partition ntfs qui correspondent à mon Windows 7, et les deux dernières seront en ext4 et swap, et seront dédiées à Debian. La partition ext4 est la partition principale du système (/) où se trouveront tout les fichiers du système ainsi que mes fichiers personnels. La partition swap est une mémoire d’échange, un tampon, que le système se réservera et dont vous n’aurez pas l’accès, elle sera invisible pour vous.
Accessoirement, votre clé usb d’installation s’affichera également en bas de la liste.
Sélectionnez Terminer le partitionnement et appliquer les changements puis cliquez sur Continuer.

15-Faut-il appliquer les changements sur les disques ?. Cette page vous affiche les partitions ext4 et swap qui vont être formatées. Attention, si vous voyez dans la liste d’autres partitions c’est que vous avez une erreur quelque part. Cliquez donc sur Non et retournez en arrière jusqu’à la configuration du partitionnement. en revanche, si la liste correspond bien à votre désir, cliquez sur Oui puis Continuer.

–> Formatage des partitions et installation du système…

16-Configurer l’outil de gestion des paquets. Si vous avez une connexion à internet, cliquez sur Oui, cela permettra au programme d’installation de chercher sur Internet les éventuels programmes manquant à votre média d’installation. Le programme cherchera dans ce qu’on appelle les dépôts, qui sont en fait des serveurs recensés sur internet dont l’utilité est de fournir les divers programmes compatibles avec votre distribution de Linux. C’est à eux que vous ferez appel la plupart du temps quand vous installerez un programme sur votre Debian. On les appelle aussi miroir car ces serveurs, bien qu’appartenant à des entités différentes, sont des copies les uns des autres. Il existe aussi des dépôts non officiels qui sont différents de ces miroirs et dans lesquels on pourra trouver d’autres programme peu ou non reconnus, ou expérimentaux. Ce n’est pas de ces derniers dont il s’agit ici.
Continuer.

17-Pays du miroir de l’archive Debian. Choisissez le pays dans lequel vous vous trouvez afin d’utiliser un miroir adapté. Chez moi, France.

18-Miroir de l’archive Debian. Il s’agit de sélectionner le miroir qui pourra vous apporter la meilleure connexion pour accélérer les téléchargement de paquets (ou programmes). A part si vous trouvez un miroir qui contient le nom de votre ville, je vous conseille de sélectionner le premier ftp.fr.debian.org.
Continuer.

19-Mandataire HTTP. Il se peut que vous soyez connecté à Internet par l’intermédiaire d’un proxy (ou mandataire), par exemple c’est peut-être le cas si vous êtes à votre travail. Demandez à votre service informatique si c’est le cas, et entrer ici les informations que l’on vous aura fourni. Si vous êtes tranquillement chez vous et que vous n’avez jamais entendu parler de proxy de votre vie, laissez vide et Continuer.

20-Configuration de popularity-contest. Vous pouvez choisir d’envoyer anonymement des informations sur les paquets (les logiciels) que vous utilisez, afin que les plus utilisés par les utilisateurs de Debian soient placés sur le CD ou DVD numero 1 de l’installation de Debian. Vous n’êtes pas obligé, c’est à vous de choisir.
Continuer.

21-Sélection des logiciels. Vous devez maintenant choisir quelle interface graphique vous voulez installer. En effet, sous Linux, l’aspect visuel peut être choisi et même modifié ultérieurement. Les choix que vous voyez : Gnome, Xfce, KDE, Cinnamon, Mate et LXDE sont tous des environnements graphiques qui peuvent varier énormément les uns des autres. Si vous n’êtes pas sûr de vous, vous pouvez chercher sur internet des images pour trouver celui qui vous plaira le plus. Personnellement j’aime bien Cinnamon que je trouve très simple et efficace. Le positionnement des menus et icônes rappelle Windows XP avec un menu déroulant en bas à gauche, une barre des taches, et des programmes en cours d’exécution en bas à droite avec l’horloge. Comme je le disais, l’interface peut toujours être modifiée ultérieurement. Vous pouvez également décocher environnement de bureau Debian et vous aurez alors un système entièrement en ligne de commande ! Évidemment cela est grandement déconseillé si vous n’y connaissez rien, mais sachez juste que cela est possible et c’est surtout comme cela que l’on procède quand on veut créer une machine serveur, qui proposera des services sur un réseau. L’interface graphique représentant plus de risque de faille de sécurité, de source de problèmes évitables, en plus d’une utilisation de ressources physiques inutile à l’exécution de serveurs.
Choisissez donc votre environnement puis laissez serveur d’impression coché si vous avez une imprimante, puis utilitaires usuels du système également. Laissez le reste décoché.
Continuer.

22-Installer le programme de démarrage sur un disque dur. L’installation vous précise qu’un système est déjà installé sur votre ordinateur (si c’est le cas chez vous). Chez moi l’installeur détecte Windows Vista alors que j’ai Windows 7, c’est normal car les architectures sont très proches. Je choisis Oui, ainsi, quand je démarrerais mon ordinateur, un choix s’affichera dans lequel je pourrais choisir de démarrer Windows 7 ou Debian. On aurait pu installer le programme de démarrage ailleurs, comme sur une clé USB par exemple, afin de sécuriser l’accès au Debian, mais cela ne nous intéressera pas ici.
Continuer.

23-Périphérique où sera installé le programme. On installera idéalement le programme de démarrage (qui s’appelle GRUB) sur le disque dur-même où nous avons installé Debian. Si votre Debian est sur un disque dur différent de celui de Windows, vous pouvez choisir d’installer GRUB dessus. Dans mon cas les deux systèmes sont sur le même disque dur, je n’ai donc pas de choix à faire. Dans la liste, je retrouve mon disque dur ata-ST3500418AS comme vu précédemment lors du partitionnement. Je sélectionne donc celui-ci et clique Continuer.

24-Terminer l’installation. Retirez la clé USB ou le CD/DVD puis cliquez Continuer.

———————

L’ordinateur va redémarrer et vous afficher une liste dans laquelle vous pourrez choisir de démarrer Windows ou Debian ! Attention si vous ne faites rien Debian se lancera automatiquement.
Choisissez Debian puis tapez Entrée.

–>Bravo ! Vous pouvez maintenant ouvrir une session avec l’identifiant et le mot de passe d’utilisateur courant que vous avez choisi pendant l’installation et découvrir votre nouveau système d’exploitation 😉

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *