22 janvier 2019

Les masques Génériques – Wildcard Mask (IPv4)

Les masque génériques, ou wildcard mask, parfois appelés aussi masques inversés, ressemblent à des masques de sous-réseaux mais au lieu de contenir des bits de sous-réseaux, ils vont contenir des bits d’hôtes.

Ces masques sont utilisés dans différentes solutions réseau, autour des Access Control Lists (ACL) par exemple mais aussi dans le cadre de protocoles de routage.

Personnellement j’y ai eu affaire en utilisant du matériel Cisco, et je trouve donc utile de leur dédier une petite explication. Il n’y a rien de bien méchant là-dedans, un ou deux petits exemples suffiront à comprendre le principe et apprendre à les calculer. A vous d’adapter ensuite en fonction du contexte.

Calculer un Masque générique

Comme je le disais, un masque de sous-réseau indique les bits de sous-réseau d’une adresse IPv4, un masque générique c’est l’inverse : il indique les bits d’hôtes, d’où le nom vulgarisé de masque inversé.

Admettons, un sous-réseau 172.16.0.0 / 26 :

Le masque de ce sous-réseau est donc : 255.255.255.192, soit en binaire :
11111111.11111111.11111111.11000000

Admettons que dans le cadre d’ACL, je doivent déduire le masque générique.
Le principe consiste en une opération entre un masque 32 bits et mon masque /26, de la façon suivante :

Chaque bit identique devient 0, chaque bit différent devient 1.


Mon masque générique est donc 0.0.0.63

Pour convertir le dernier octet (63), j’utilise la méthode suivante, je place l’octet dans un tableau de conversion puis j’additionne les bits à 1 :

Pour en savoir plus sur la conversion Binaire <->Décimal : www.infotrucs.fr/ipv4-conversion-binaire-decimale/

Et voila, ma foi, cela suffit à convertir vos masques !

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *